vendredi 25 juillet 2008

D'un gourbi l'autre


Déménageant/emménageant ce samedi.
Risquant de bas-débiter deux ou trois semaines.
Bouh.
Bah.
Bon - manière de patienter, lecture du jour :
« L’air retentit aussitôt du sifflement des verges et du bruit sourd de leurs cinglons sur ces belles chairs ; les cris d’Octavie s’y mêlent, les blasphèmes du moine y répondent : quelle scène pour ces libertins livrés, au milieu de nous toutes, à mille obscénités ! Ils l’applaudissent, ils l’encouragent, cependant la peau d’Octavie change de couleur, les teintes de l’incarnat le plus vif se joignent à l’éclat des lis ; mais ce qui divertirait peut-être un instant l’amour si la modération dirigeait le sacrifice, devient à force de rigueur un crime affreux envers ses lois ; rien n’arrête le perfide moine, plus la jeune élève se plaint, plus éclate la sévérité du régent ; depuis le milieu des reins jusqu’au bas des cuisses, tout est traité de la même manière, et c’est enfin sur les vestiges sanglants de ses plaisirs, que le perfide apaise ses feux.
— Je serai moins sauvage que tout cela, dit Jérôme en prenant la belle et s’adaptant à ses lèvres de corail ; voilà le temple où je vais sacrifier... ! dans cette bouche enchanteresse.
Je me tais... C’est le reptile impur flétrissant une rose, ma comparaison vous dit tout. »

1 commentaire:

Monsieuye Am Lepiq a dit…

« Eh oui le régiment monsieur Pommard vous étiez de la classe dix-neuf cent dix-neuf cent dix-neuf cent deux non. Dix-neuf cent trois dit Pommard dix-neuf cent trois et vous c’était donc dix-neuf cent six. Dix-neuf cent six oui dit Toupin dix-neuf cent six oui c’est bien ça, à Clermont-Ferrand. »

Clope au dossier

Répéter je cherche ce papier quart de feuille