mercredi 19 novembre 2008

Ali Dada et les quarante bougies


« Et puis les années passent.
Inquiétude.
Que faire pour la surmonter ?
Une ligne plus une ligne. En rester là coûte que coûte. »
(Robert Pinget, Taches d’encre, Paris, Minuit, p. 90)

5 commentaires:

antoine brea a dit…

CLAP ! CLAP !

Je vous en souhaite au moins le double.



AB

Monsieuye Am Lepiq a dit…

Plus question de finir.
Une soif mais pour l'éteindre je pourrai toujours courir.
Une soif oui, selon moi.


R.P., le Libera (1968)

POU POU...
PI DOU

karineL a dit…

magnifique

albin, journalier a dit…

¡ Cumpleaño feliz !

(Mille et un ans le 16 dernier pour Albin et toujours il aligne.)

Claude a dit…

"Il est parfois si las de raboter ses phrases qu'il se demande si composer son épitaphe ne précipiterait pas le destin..." Le Harnais;